Le Café pédagogique ouvre les yeux sur la vie. Son domaine sans doute fortuitement tombé dans une RBL quelconque (à vérifier), il semble impossible de lui envoyer quelque courriel que ce soit…

Du coup, son éditorialiste, ce matin, s’indigne contre une impitoyable censure et lance une pétition. 

« Est-il tolérable de donner des pouvoirs de censure à des groupes privés sans aucun contrôle démocratique ? Est-il acceptable qu’un média soit censuré par eux ? Avons-nous encore le droit de parler dans des messages privés de ce que nous voulons ? »

Il va de soi que c’est très embêtant et qu’il y a lieu, comme rappelé dans cet édito, que les FAI utilisent des technologies de guerre contre le fléau du spam et ne s’embarrassent guère des précautions élémentaires et des explications dues aux usagers. Il y aurait tant à dire sur la lutte antispam et ces choix, toujours un peu obscurs et délégués à des officines douteuses. Mais bon, peut-on rappeler qu’on n’est pas obligé d’utiliser les services approximatifs des FAI grand public pour envoyer ou recevoir son courriel ? Il existe des FSI (fournisseurs de service) très sérieux et respectueux de leurs usagers qui font ça très bien… Par ailleurs, pour ma part, je m’en occupe tout seul et ne demande rien à personne et surtout rien d’autre à mon FAI que de me fournir une IP.

Enfin, sur le point qui nous occupe ce matin, j’aimerais rappeler que la situation que décrit le Café pédagogique est exactement celle que vivent chaque jour des millions de professeurs et d’élèves qui, dans nos écoles, collèges et lycées, veulent accéder à des ressources en ligne ! De manière autoritaire, sans explication, c’est Twitter, Youtube, Dailymotion, Wikipedia (oui, oui !), Facebook, mais aussi les sites de médias d’information qui sont censurés sur les réseaux pédagogiques, dans les salles de classe ou les CDI de nos établissements scolaires.

Sauf erreur de ma part, depuis que cette censure unilatérale, violente, stupide existe, je n’ai pas lu sur le Café pédagogique quelque indignation que ce soit ou quelque pétition pour s’en plaindre et soutenir les collègues.

À bon entendeur…

Michel Guillou @michelguillou 

Licence Creative Commons

Crédit photo : maistora via photo pin cc